Sports

La déception est de mise chez McLaren après les qualifs à Zandvoort

Lando Norris a connu une qualification très décevante avec une élimination en Q2 et une 13e situation. Celui qui jouait la pole space il y a une semaine à Spa avant son accident constate des performances frustrantes de son équipe à Zandvoort.

“Daniel a fait un très bon travail” a déclaré le pilote McLaren. “Je ne peux pas dire que j’aurais pu aller en Q3, je n’avais pas une grande confiance en la voiture et on n’avait pas le même niveau de efficiency qu’à Spa.”

“On a bien progressé dans le week-cease mais je manquais de confiance. Il y a ensuite eu un drapeau rouge et je n’ai pas pu me relancer. C’est dur car on voit Alfa Romeo bien placé, on voit d’autres équipes qui ont fait un pas en avant, et nous on a fait un pas en arrière.”

Il espère que tout se passera bien dans le peloton au départ : “Zandvoort n’est pas un circuit où l’on veut être ailleurs qu’à l’avant de la grille. Ce sera difficile, pour nous comme pour tout le monde. On voudra gagner du temps, mais ce ne sera pas une direction facile car c’est un circuit difficile.”

“Il y a eu des drapeaux jaunes, des drapeaux rouges, des interruptions, donc ça peut jouer pour nous. On va faire notre préparation pour demain et l’on en saura davantage, mais on pourrait trouver d’autres choses pour gagner en efficiency.”

Ricciardo a raté sa Q3

Daniel Ricciardo a réussi à passer en Q3, mais a ensuite fait un tour moins rapide de trois dixièmes que son chrono de Q2, ce qui l’a condamné à être en dixième situation pour demain. Il regrette d’avoir simplement perdu en maniabilité de sa McLaren MCL35M et se prépare à une direction difficile.

“C’était frustrant car la Q2 était solide et l’on semblait en bonne space” impart l’Australien. “Je ne dirais pas qu’il y a eu une erreur dans mes tours, c’était plutôt une perte constance tout au long du tour, je manquais de grip et j’essaie de comprendre d’où ça venait.”

“On n’a pas encore disputé de lessons ici donc on ne sait pas ce qui peut se passer. On a vu beaucoup de sorties dans les virages 11 et 12 et ça ramenait du gravier en piste. Il pourrait y avoir des prerequisites changeantes à trigger du gravier ou autre.”

“Et ça pourrait être une direction difficile physiquement, la plus dure possiblement pour le cou, et l’on pourrait voir une vraie différence entre les pilotes les mieux préparés et les autres.”

La grille de départ du GP des Pays-Bas 2021 :

Related Articles

Back to top button
%d bloggers like this: